Retour à la page d'accueil

Ambition de SUEZ en Afrique

Présent depuis plus de 80 ans sur le continent africain, SUEZ a pour ambition d’accompagner les villes et les industries africaines dans leur développement et la gestion intelligente et durable de leurs ressources pour faire face aux mutations en cours.

Les défis

Les besoins croissants d'une population qui augmente

Augmentation de la population et croissance exponentielle des villes, raréfaction des ressources en eau et hausse de la production de déchets, diversification de son économie et besoins croissants en formation, l’Afrique connait de nombreux défis et mutations majeures. Il convient de répondre aux besoins croissants, notamment en eau, d’une population en expansion. La gestion intégrée des ressources en eau et de fait l’irrigation sont étroitement liées à l’avenir de l’agriculture africaine.

65%

de la population africaine sera affectée par le stress hydrique en 2025

10%

des pays africains, dont tous les pays du Maghreb, connaîtront d’ici 2040 une situation de stress hydrique élevée
Qui sommes-nous ?

Opérateur de référence, SUEZ accompagne les villes et des industries dans leur réponse aux nouveaux enjeux environnementaux. Nous apportons notre savoir-faire et nos services innovants pour aider nos clients à une gestion intelligente et durable de leurs ressources en eau, comme le traitement et la valorisation des déchets pour en faire de nouvelles ressources.


Pour compléter nos solutions, SUEZ met à la disposition de ses clients des experts en consulting et ingénierie qui interviennent sur des projets structurants, notamment dans une logique de gestion optimale du développement urbain ou des services de l’eau.

+ de 90%

des pays africains sont alimentés par une usine du Groupe

+ de 500

usines d’eau potable et stations d’épuration ont été réalisées sur le continent

Lydec à Casablanca

Le Groupe, via Lydec, gère l’alimentation en eau potable, l’assainissement, l’électricité et l’éclairage public des 4,2 millions d’habitants qui composent le Grand Casablanca. Grâce à sa stratégie de recherche de fuites sur le réseau d’eau potable, ce sont près de 41 millions de m³

d’eau qui ont été économisés de 1997 à fin 2016, soit la consommation annuelle de plus d’1 million d’habitants !

CEV de Meknès

Le centre d’élimination et de valorisation des déchets créé à Meknès mérite d’être cité aussi bien pour ses technologies éprouvées (unités de captage du biométhane et du compostage) que pour sa dimension sociale : une coopérative a été créée afin de formaliser l’activité des 150 chiffonniers de l’ancienne décharge.

Usines Renault au Maroc

Le contrat assuré pour le Groupe Renault pour la gestion globale des déchets sur les deux usines marocaines du constructeur est une véritable référence de l’économie circulaire.

SEAAL à Alger

À Alger, le contrat de modernisation des services d’eau et d’assainissement est également un bel exemple de partenariat public-privé qui a permis notamment que la capitale algéroise soit désormais alimentée à 100% en eau potable, 24h24, 7J/7.
Recherches les plus fréquentes
TOP