Retour à la page d'accueil

Brasserie Heineken : recycler les effluents d’ammoniaque et les déchets organiques pour réduire l’impact environnemental

En 2008 Heineken, l’un des plus grands brasseurs mondiaux, dépassait régulièrement dans une de ses usines britanniques les normes autorisées en rejet d’effluents, notamment ammoniaqués. Fort de sa double expertise dans la gestion du cycle de l’eau et du traitement des déchets organiques, SUEZ a mis en œuvre une solution couplée de réduction des effluents et de valorisation des déchets organiques. Heineken a ainsi préservé la qualité ancestrale de sa bière tout en optimisant sa compétitivité économique et environnementale

La mission

Aider Heineken à réduire son empreinte écologique

En 2008, Heineken, le 3e brasseur mondial, rachète la célèbre brasserie John Smith’s, l’une des plus importantes du Royaume-Uni. Implantée à Tadcaster dans le Yorkshire, l’usine centenaire dépasse fréquemment les niveaux d’ammoniaque autorisés par l’Environment Agency, l’agence britannique de l’environnement.

Soucieux de répondre aux exigences environnementales, Heineken doit relever un défi écologique majeur tout en garantissant sa compétitivité. Son objectif ? Réduire les concentrations d’ammoniaque contenues dans les rejets d’eau pour diminuer l’impact environnemental de la brasserie.

3 500 000
hl
C’est le volume de boissons alcoolisées produites par John Smith’s chaque année
90
%
de l’ensemble les non-conformités relevées en 2008 sont dues à la production d’ammoniaque
Notre réponse

Optimiser la performance et réduire l’empreinte environnementale

Heineken a confié à SUEZ l’exploitation et la maintenance de la station de traitement des effluents de la brasserie britannique John Smith’s pour améliorer ses performances.

Forts de notre double expertise dans la gestion du cycle de l’eau et du traitement des déchets organiques, nous avons proposé à Heineken un plan de progrès permettant d’agir sur 2 axes : l’amélioration de la qualité des effluents et le recyclage des déchets organiques. 

Identifier et optimiser les process de fonctionnement

SUEZ a travaillé étroitement avec Heineken pour identifier et optimiser les process de fonctionnement de la station de traitement des effluents. Nous avons ainsi élaboré un système innovant et sur-mesure pour la réduction des particules de nitrogènes, responsables de la production d’ammoniaque, dès l’entrée de la station ; et l’installation d’un digesteur anaérobique pour réduire la teneur en ammoniaque.

Réduire la consommation énergétique et améliorer la compétitivité

SUEZ a également proposé à Heineken ses technologies de production d’énergie :
  • Aménagement d’une filière de traitement des déchets organiques avec récupération du biogaz produit par la méthanisation.
  • Production de vapeur et d’électricité à partir du biogaz pour couvrir les besoins de la chaîne de production. 
Les résultats
SUEZ a contribué à la performance environnementale et économique du brasseur mondial Heineken. Nous lui avons donné les moyens d’optimiser son empreinte environnementale tout en réduisant significativement sa consommation d’énergie.
 
Les niveaux d’ammoniaque contenus dans les effluents ont été très rapidement maîtrisés et plus aucune non-conformité n’a été constatée. 
 
Mais au-delà d’une mise aux normes environnementales nationales, SUEZ a converti une brasserie centenaire en une unité de production performante, capable de produire sa propre énergie. La brasserie John Smith’s est entrée dans un cycle vertueux lui permettant de maîtriser énergie et matières premières.
 
Ce défi environnemental complexe a été salué par l’Environment Agency. Selon elle, SUEZ a mis en place « une solution à laquelle personne n’avait abouti auparavant ».
Recherches les plus fréquentes
TOP